J'ai enfin supprimé mes 2 blogs où j'y marquais mon carnet alimentaire. Je ne les utilisais plus depuis un petit bout de temps, mais je restée accrochée à ses blogs, parce qu'ils y détenaient ma vie.
Je me rends compte à quel point j'étais bornée par la maladie. Je pleurais parce que j'avais mangé une nectarine et deux petits beurre au goûter, alors qu'en 5 jours je perdais environ 2kg. Je me rends compte à quel point j'étais naïve. Mais je ne regrette pas cette période, même si j'étais mal pas autant qu'aujourd'hui certes. Ca reste pour moi une expérience qui m'a beaucoup appris. J'y ai rencontré des personnes formidables toujours présentes aujourd'hui comme Sandrine et Céline. Je n'ai plus honte de cette période, ca fait partie de moi. C'est une page qui se tourne, simplement.
Beaucoup y passait encore, je suis étonnée par les visites que je recevais malgré cette inactivité. Beaucoup de personnes malades, comme je le suis l'étais. Anorexie. Boulimie. Ou simplement recherche des calories. Un point nous rallie : la difficulté d'accepter son corps. En fermant ses blogs, je suis sure de ne pas entrainer des petites filles inocentes dans la maladie. Je l'ai toujours crains, toujours eu peur que l'on me croit "pro-ana" parce que même si j'ai perdu du poids, je n'ai jamais été squelletique. J'étais simplement la preuve vivante qu'une anorexique n'est pas forcement maigre. Et comme je n'ai jamais été maigre, je ne me suis jamais considérée comme malade, c'est vrai.

C'est la fin d'une histoire.
Mais je n'ai pas la force suffisante pour ouvrir un nouveau livre.
J'attends sagement que celui-ci se termine. Pour m'éteindre définitivement.

1347341402